look

Zoomer sur l'image

Max-Vityk/revolution-soldier

Max Vityk

Revolution Soldier

Ref. WZ423

Ajouter à mes œuvres favorites

créer une alerte pour Max Vityk

Prix de vente 30000 $

OU



Je fais une offre $

Comment fonctionne la négociation En savoir plus sur la livraison


Vous souhaitez en savoir plus sur l'œuvre.
Posez votre question au vendeur.

Année 2014

Catégorie Peinture

Technique Technique mixte sur toile

Hauteur x Largeur (cm) 300 x 200

Signature Signé et daté

Zone géographique Amérique

Le livre "Max Vityk, The Warriors of Light" (2016) présente les dernières séries de peintures séminales de Max Vityk, The Warriors of Light, douze œuvres majeures qui reflètent les événements révolutionnaires historiques que Vityk traversa dans les années 2011-2015. Outre la genèse de la série, il comprend aussi de fines descriptions de l'artiste, de son évolution, des influences reçues et de l'impact de son travail, dans différents essais émanant des critiques d'art suivants : Nahla Samaha (Le Caire), Annelien Bruins (New York), Victoria Burlaka (Kiev) et Olesya Avramenko (Kiev). (http://www.rodovid.net/en/product/175/max-vityk-the-warriors-of-light/) en lire plus >>

<< fermer

Max Vityk est un artiste américain d’origine ukrainienne, né en 1964 à Lviv. C’est après avoir obtenu son diplôme des Sciences de la Terre et travaillé comme géologue au Texas qu’il se met à la peinture à la fin des années 1990.

Il peint d’abord des séries que l’on pourrait qualifier d’expressionnistes, par leur graphisme dense de plus en plus coloré, leurs formes figuratives stylisées et décoratives porteuses de sentiments exacerbés, mais il crée parallèlement une série plus dépouillée, dont l’unique sujet est l’échelle dirigée vers le ciel, et même une peinture minimaliste dominée par la couleur noire, expression de la chaleur selon lui.

Bientôt il emploie des techniques particulières, comme la peinture liquide qui produit des coulures ou une surface-miroir sur laquelle semblent gravées dans le roc des lignes qui renforcent l’éclat des couleurs, tout en dessinant des silhouettes plus ou moins faciles à discerner (Hallucination series) ; d’emblée, l’art de Max Vityk se fait porteur d’un message : l’homme -et tout ce qu’il crée- a pour origine la nature et finira par se dissoudre en elle.

Tout son travail s’avèrera tendu vers ces deux pôles que sont les fondements de l’homme et de la nature, qu’ils soient culturels pour l’un, géologiques pour l’autre.

Toujours porteuse d’une grande énergie due à la force de la couleur et à un dessin désormais simplifié, la peinture de Max Vityk s’attache à donner une vision nouvelle du substrat traditionnel et mythologique des civilisations qu’il a rencontrées, -tels les Houtsoules, peuple montagnard vivant dans les Carpates ukrainiennes (Hutcul Series), les Occidentaux des Pays-Bas (Duindigt Series) ou les Orientaux d’Égypte (Cairo Dreams)- mais aussi à faire des grands bouleversements politiques qu’ont été les révolutions ukrainienne et égyptienne le symbole de la lutte éternelle entre le Bien et le Mal (The Warriors of Light).

Elle témoigne aussi de sa passion pour notre planète Terre et sa formation géologique : certaines séries de peintures semblent relever de l’abstraction mais évoquent en réalité l’affleurement des roches volcaniques en multiples strates, rendues par des textures épaisses qui en font presque des bas-reliefs ; à la fois pérennes et de poids léger grâce à une technique nouvelle inventée par l’artiste, elles évoluent en suivant les lois naturelles de la gravité (Lava series, Outcrops Series, Magma Series). Leurs couleurs vibrantes se réfèrent aux temps géologiques, le blanc évoquant les glaciations, le bleu les océans, le rouge l’activité volcanique, le jaune l’énergie du soleil autant que les sédiments, le passage du bleu au vert l’émergence de la vie depuis les océans jusqu’à la terre.

Ses œuvres Landscapes et Energy series reflètent la dimension onirique et spirituelle de l’art de Max Vityk, invitant à la méditation préconisée par la philosophie orientale afin que l’homme aspire à vivre en harmonie avec la nature. Cinq grands monochromes très hauts en couleur représentent l’énergie de l’espace en noir, de la transformation en rouge, de l’eau et de l’air en bleu, du soleil en jaune et de la terre en vert : installés au siège de Shell à La Haye, ils rappellent la nécessité de développer les énergies renouvelables pour le bien de la planète et de ses habitants.

« La peinture pour moi est semblable à une méditation. Je peins souvent les yeux fermés, afin de contrôler mon subconscient. »

(Martine Heudron)

en lire plus >>

<< fermer

"Something Else Off", Cairo Biennale, Le Caire (Égypte), 2015 "The Warriors Of Light", Ukrainian Institute of America, New York, 2016. en lire plus >>

<< fermer

In "Max Vityk, The Warriors of Light", article du Dr Olesya Avramenko, p. 41 (reprod. p. 28-29, p. 31, p. 40), 2016. en lire plus >>

<< fermer

Collection de l'artiste. en lire plus >>

<< fermer