look

Zoomer sur l'image

Hervé-WAHLEN/lece

Hervé WAHLEN

Lece

Ref. XS432

Ajouter à mes œuvres favorites

créer une alerte pour Hervé WAHLEN

Prix de vente 35000

OU



Je fais une offre

Comment fonctionne la négociation En savoir plus sur la livraison


Vous souhaitez en savoir plus sur l'œuvre.
Posez votre question au vendeur.

Année 2015

Catégorie Sculpture

Technique Dinanderie martelée et patinée

Hauteur x Largeur x Profondeur (cm) 63,5 x 47 x 18

Signature Signé et daté

Edition Pièce originale

Zone géographique Europe

Signé daté en bas sur le flanc extérieur. Forme-sculpture en dinanderie martelée et patinée dans les tons brun et mordoré pour la surface extérieure et partiellement dorée à la feuille pour la partie interne. De forme libre, cette œuvre apparaît comme portée par une sorte d’équilibre dynamique, jouant sur les courbes et les différentes épaisseurs. Elle offre une allure épurée que vient accentuer sa patine subtile. Le contraste entre la brillance de l’or et la subtilité de la patine, et les jeux d’ombres délicats qui émanent de cette composition soulignent le mouvement enveloppant de la pièce. À la frontière des genres, entre sculpture et objet d’art, Lece est une œuvre aux lignes simples et harmonieuses. Les mystères de cet équilibre et la beauté des formes organiques et des matériaux, alliant une extrême simplicité à une grande originalité, sont caractéristiques des œuvres d’Hervé Wahlen. en lire plus >>

<< fermer

Né à Oran en Algérie en 1957, Hervé Wahlen obtient un baccalauréat de littérature avant de s’initier en 1980 en autodidacte à la technique de la gravure au burin, puis dès 1981 à celle du martelage des feuilles de métal dénommée dinanderie, du nom de Dinant, ville belge où démarra au XIVe s. la fabrication d’ustensiles de cuivre et de laiton.

Mais dans un premier temps, il s’adonne aussi à la peinture, à la sculpture sur ciment coloré, sur bois ou sur pierre et à l’estampage à chaud du métal. Il fabrique également des objets liturgiques en argent pour la maison Chéret, conçoit en 1994 des prototypes de meubles et participe à la fabrication de sculptures métalliques de grandes dimensions pour des instances internationales.

 

Au bout de nombreuses années, Hervé Wahlen choisit de se consacrer uniquement à la dinanderie, afin d’ériger à l’aube du IIIe millénaire cet artisanat au rang d’art véritable :

« Mon contact initial avec le cuivre me poussa à toucher et pétrir la substance directement avec mes mains et je tente de transcrire cette émotion en créant des sculptures qui invitent au contact direct. »

La main de l’artiste-artisan qui façonne puis celle du visiteur caressant l’œuvre est ainsi à l’origine des émotions suscitées par la matière : le sculpteur veut instaurer le toucher comme moyen essentiel de percevoir l’objet artistique en devenir ou réalisé.

C’est encore la matière qui dicte sa loi à l’artiste au travail :"Une fois que la forme générale est déterminée, je commence à improviser. Je dois prendre en compte dans la technique, des surprises, des accidents et en général les torsions de destin."

Hervé Wahlen passe alors d’une pièce à l’autre puis revient à la première, le temps d’apprivoiser ces éléments imprévisibles et capricieux : « patience et optimisme » sont les alliés de l’artiste solitaire qui crée chaque année entre 20 et 25 œuvres.

 

Les formes constituées de feuilles de cuivre martelées sont ensuite patinées, partiellement dorées à la feuille et polies avec de la cire mais le résultat somptueux tient aussi à un procédé gardé secret par l’artiste.

Ces sculptures aux lignes arrondies et sensuelles s’inspirent pourtant le plus souvent de figures géométriques de base, auxquelles il aurait donné la chair pulpeuse d’un fruit entaillée ou découpée (ex. : Profil, 2013) car on peut souvent les ouvrir (ex. : Ouverture, 1999) et découvrir des formes surprenantes. Énigmatique aussi est leur position dans un équilibre dynamique (ex. : Sweet Line, 1998) défiant les lois de la gravité (dû à l’usage de roulements à billes) qui contribue aussi au mystère des œuvres, tout en symbolisant la nature de l’artiste qui dit être entre « [s]a sagesse et [s]a folie, [s]es rêves et la réalité ».

 

Les œuvres d’Hervé Wahlen font partie notamment des collections de Bill Gates aux États-Unis et du Fonds National d’Art Contemporain d’Île-de-France.

en lire plus >>

<< fermer

en lire plus >>

<< fermer

en lire plus >>

<< fermer

Atelier de l'artiste. en lire plus >>

<< fermer

Autres œuvres du même artiste

346

look
VOIR L'ŒUVRE


like
SAUVEGARDER CETTE ŒUVRE FAIT PARTIE DE VOTRE SELECTION

Hervé-WAHLEN/plant-i
Hervé WAHLEN Plant I, 2016 sculpture
22000
Prix à négocier