look

Zoomer sur l'image

Georges-Georges/l-ete

Georges Georges

L'Été

Ref. JF534

Ajouter à mes œuvres favorites

créer une alerte pour Georges Georges

Prix de vente 20000

OU



Je fais une offre



Comment fonctionne la négociation En savoir plus sur la livraison


Vous souhaitez en savoir plus sur l'œuvre.
Posez votre question au vendeur.

Année 1907

Catégorie Peinture

Technique Huile sur toile

Hauteur x Largeur (cm) 99 x 88,5

Signature Signé et daté

Zone géographique Europe

Certificat ISERBYT, Georgina (veuve de l'artiste).

Inscription au dos : "Uccle 1908" [ville de Belgique]. Cette œuvre a toujours été conservée par le peintre puis par sa veuve Georgina Iserbyt-Van Zevenberghen qui est d'ailleurs le modèle du tableau. en lire plus >>

<< fermer

Né à Moleenbeek-Saint-Jean le 30 novembre 1877, Georges Antoine Van Zevenberghen se forme à l'Académie de Moleenbeek jusqu'en 1896 puis à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles jusqu'en 1899. Il y est l'élève du peintre et graveur belge Jan Stobbaerts (1838-1914), pionnier du réalisme dans son pays.
Dès 1903, il quitte la Belgique pour Paris, où il est très influencé par le travail de Jean Siméon Chardin, peintre français connu pour ses natures mortes et ses peintures de genre. Il retourne en Belgique par la suite mais il reviendra régulièrement en France.
Georges Antoine Van Zevenberghen s'inscrit dans un art réaliste et impressionniste. Il peint surtout des animaux et des scènes mythologiques qui rencontrent un grand succès de son vivant.
L'artiste fait partie du groupe Labeur, un regroupement d'artistes qui organise une exposition annuelle d’artistes belges, et du cercle artistique Pour l'art qui vise à monter des salons et autres conférences. Il est aussi associé au Luminisme, un mouvement inspiré par l'impressionnisme et caractérisé par l'usage de couleurs ensoleillées.
Dès 1919, il se lie d'amitié avec le sculpteur belge Guillaume Charlier. Un an avant le décès de ce dernier, en 1924 il peint Guillaume Charlier, lisant, un portrait de son ami où on le voit dans sa maison de Saint-Josse-ten-Noode, devenue  un musée.
Dès 1933, l'artiste devient professeur à l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, un poste qu'il tiendra jusqu'en 1948.
Il meurt en 1968 à Saint-Josse-ten-Noode.

Ses œuvres sont présentes dans les collections de plusieurs musées, comme ceux d'Anvers, Bruxelles, Mons, ainsi qu'au Musée Charlier à Saint-Josse-ten-Noode.

en lire plus >>

<< fermer

Étiquettes d'expositions au dos : "Rétrospective", Hôtel Charlier, Sint-Joos-ten-Node, 17 nov.-17 déc. 1978, n° 9 (reprod.) "De Navez à Devos", Bruxelles, 1979, n° 60. en lire plus >>

<< fermer

en lire plus >>

<< fermer

Collection Georgina Van Zevenberghen-Iserbyt (veuve de l'artiste), Bruxelles ; Collection Mme Émilienne Planquart-veuve Schoonejans ; Acquis par succession par les propriétaires actuels. en lire plus >>

<< fermer