look

Zoomer sur l'image

Agenore-Fabbri/condizione-umana-i--1983

Agenore Fabbri

Condizione umana I, 1983

Ref. RD212

Ajouter à mes œuvres favorites

créer une alerte pour Agenore Fabbri

Prix de vente 35000

OU



Je fais une offre

Comment fonctionne la négociation En savoir plus sur la livraison


Vous souhaitez en savoir plus sur l'œuvre.
Posez votre question au vendeur.

Année 1983

Catégorie Sculpture

Technique Bronze

Hauteur x Largeur x Profondeur (cm) 83 x 32 x 44

Signature Non Signé

Edition Pièce unique

Catalogue FABBRI Agenore, catalogo ragionato, Vol.I (scultura) : Volker W. FEIERABEND, 2011 / Pl. 83-04, p. 442.

Zone géographique Europe

en lire plus >>

<< fermer

Agenore Fabbri est né dans une petite ville des environs de Pistoia ; il y fait son éducation avant d’aller à Florence, où il noue des relations au café Giubbe Rosse avec un groupe d’intellectuels d’avant-garde comme Eugenio Montale (qui deviendra prix Nobel de littérature) et le peintre Ottone Rosai. En 1935, il s’installe à Albisola et y développe une véritable amitié avec Aligi Sassu, Arturo Martini et Lucio Fontana. C’est juste après la guerre qu’il entame sa carrière en pratiquant la peinture sur céramique, puis se met au début des années 1950 à faire des sculptures sur le thème du chien luttant avec l’homme, dans un style très expressionniste.

En 1948, il part à Milan, est invité par la Biennale de Venise, puis il continue d’exposer sans relâche jusqu’au début des années 1960 et participe à la Quadriennale de Rome en 1951, 1959 et 1973. Durant cette période, il expérimente les différents matériaux de l’Art Informel, bois, chiffon, sable et gravier. Dans la seconde moitié des années 1960, il revient à un style expressionniste, visible dans de grandes sculptures en fer et en bronze. En 1982, il découvre la peinture qui deviendra prépondérante dans les années 1980 et 1990, époque où il acquiert une renommée internationale.

Agenore Fabbri a toujours recherché la nouveauté et ce qui n’est pas convenu d’avance : il varie les thèmes et les techniques mais toujours dans un style expressionniste et ne s’en tient jamais à une forme définie. Ses œuvres posent question, dérangent, détruisent les certitudes : elles sont le reflet de la crise que traversent nos sociétés modernes.

 

en lire plus >>

<< fermer

en lire plus >>

<< fermer

Erich Steingraber et al., "Agenore Fabbri, Plastik und Malerei", Munich, 1988, p. 184. en lire plus >>

<< fermer

Succession de l'artiste. en lire plus >>

<< fermer