Si la Bible est incontestablement le livre le plus vendu au monde, le musée de cette même Bible, ouvert depuis quelques jours à Washington, ne semble pas susciter autant d’engouement. Détracteurs et défenseurs s’opposaient, avant même l’ouverture.

En premier lieu, le fondateur du musée de la Bible, Steve Green, à la tête d’une chaîne de magasins de loisirs créatifs « Hobby Lobby » a défrayé la chronique à plusieurs titres : en refusant de régler l’assurance santé de ses employés, si cette dernière remboursait certains moyens contraceptifs… : position inhérente à ses profondes convictions religieuses.
Mais aussi pour avoir exporté illégalement d’Irak des antiquités. Une histoire qui s’est soldée par une amende de 3 millions de dollars ! L’implantation choisie, à deux pas du Capitole, fait aussi polémique…

Pour les défenseurs, Steve Green a su s’entourer, pour mener à bien ce projet, en s’appuyant (entre autres) sur la crédibilité du Docteur Gordon Campbell, spécialiste d’études religieuses à l’Université de Leicester. À ceux qui attribuent des intentions de prosélytisme au fondateur du musée en question, ce dernier répond que la vocation du lieu est de « donner vie à la parole vivante de Dieu », à travers, notamment, l’influence de la Bible au quotidien.

Au cœur du musée, les temps forts de la Bible sont retracés à travers l’exposition de manuscrits et reconstitutions ou autres, menée par une équipe d’historiens, dont le sérieux semble jouer en faveur de la démarche de Steve Green qui martèle : « Le rôle du musée n’est pas d’épouser une foi ou de faire du prosélytisme [mais] « d’inviter tous les gens à s’intéresser à l’histoire, au récit et à l’impact de la Bible ».

Articles Similaires
Tate Modern’s Turbine Hall Goes Playful

Le Turbine Hall à la Tate Modern devient ludique

Le Turbine Hall de la Tate Modern à Londres est sans doute le plus bel espace d’expositions au monde. Il

Yayoi Kusama

Yayoi Kusama ouvre son musée à Tokyo

La célèbre artiste japonaise, connue pour ses œuvres colorées recouvertes de pois, s’apprête à ouvrir dès dimanche les portes de

Pinault

François Pinault dévoile ses plans pour la Collection Pinault-Paris

En avril dernier, François Pinault et Anne Hidalgo annonçaient officiellement l’ouverture d’un musée au cœur de la Bourse du Commerce.

Chili musée art contemporain Chile

Le Chili ouvre son premier musée public d’art contemporain

Le Chili s’apprête à franchir un nouveau cap dans son histoire, en ouvrant son premier musée national dédié à l’art

François Pinault Bourse du Commerce

François Pinault installera sa collection à Paris

Après des mois de rumeurs, d’incertitudes et de spéculations (Voir Un musée François Pinault à Paris ?), François Pinault et