Le titre de Capitale européenne de la Culture appartient au passé, en ce qui concerne les villes du Royaume-Uni. Aucun projet ne sera envisageable dans ce sens en 2023, Brexit oblige…

« C’est l’une des nombreuses conséquences concrètes de la décision de quitter l’Union européenne d’ici au 29 mars 2019. Le Royaume-Uni ne peut plus accueillir la Capitale européenne de la Culture en 2023 », a déclaré une porte-parole de l’exécutif européen.

En 2023, ces festivités culturelles devaient pourtant investir le Royaume-Uni, aux côtés de la Hongrie, avant que la Commission européenne ne pose son veto, arguant que le bon sens était de mise dans cette situation liée aux conséquences du Brexit !… Plusieurs villes d’Irlande, d’Écosse ou encore d’Angleterre s’étaient déjà positionnées sur les rangs.

Pourtant Istanbul en Turquie ou Novi Sad en Serbie comptent parmi des Capitales de la Culture non membres de l’Union Européenne… Mais la Turquie et la Serbie ont engagé un processus d’adhésion.

Le projet de Capitale européenne de la Culture a vu le jour en 1985. L’UE désigne deux capitales par an : pour 2017 il s’agit d’Aarhus (Danemark) et de Paphos (Chypre).

Articles Similaires
Jaume Pensa, La sculpture-fontaine, Love, devant la gare de Leeuwarden. 11Fountains in Friesland – Art in Leeuwarden

Cap sur les capitales européennes de la culture 2018

Né en 1985 sous l’impulsion de deux ministres de la Culture, Jack Lang (France) et Mélina Mercouri (Grèce), le label

banksy

Banksy ne pourra pas offrir une œuvre à ceux qui votent contre les tories

Après les deux attentats qui ont frappé l’Angleterre, à Manchester puis à Londres, la campagne des législatives est particulièrement tendue.

sotheby's double contemporary

Sotheby’s double la mise par rapport aux ventes contemporaines de 2016

Les craintes liées au Brexit semblent loin et Sotheby’s a continué sur la lancée de Christie’s (Voir Une soirée de

Frieze Art Fair

La Frieze ne craint pas le Brexit

Le 23 juin dernier, la Grande-Bretagne votait pour sa sortie de l’Union Européenne. La nouvelle faisait l’effet d’une bombe dans

Kamel Mennour

Kamel Mennour ouvre une galerie à Londres

Le Brexit ne fait pas peur aux galeristes. Après Thaddaeus Ropac, qui a annoncé l’ouverture d’une adresse dans le quartier