Hervé-WAHLEN

Hervé WAHLEN (1957)



Biographie

Né à Oran en Algérie en 1957, Hervé Wahlen obtient un baccalauréat de littérature avant de s’initier en 1980 en autodidacte à la technique de la gravure au burin, puis dès 1981 à celle du martelage des feuilles de métal dénommée dinanderie, du nom de Dinant, ville belge où démarra au XIVe s. la fabrication d’ustensiles de cuivre et de laiton.

Mais dans un premier temps, il s’adonne aussi à la peinture, à la sculpture sur ciment coloré, sur bois ou sur pierre et à l’estampage à chaud du métal. Il fabrique également des objets liturgiques en argent pour la maison Chéret, conçoit en 1994 des prototypes de meubles et participe à la fabrication de sculptures métalliques de grandes dimensions pour des instances internationales.

 

Au bout de nombreuses années, Hervé Wahlen choisit de se consacrer uniquement à la dinanderie, afin d’ériger à l’aube du IIIe millénaire cet artisanat au rang d’art véritable :

« Mon contact initial avec le cuivre me poussa à toucher et pétrir la substance directement avec mes mains et je tente de transcrire cette émotion en créant des sculptures qui invitent au contact direct. »

La main de l’artiste-artisan qui façonne puis celle du visiteur caressant l’œuvre est ainsi à l’origine des émotions suscitées par la matière : le sculpteur veut instaurer le toucher comme moyen essentiel de percevoir l’objet artistique en devenir ou réalisé.

C’est encore la matière qui dicte sa loi à l’artiste au travail :"Une fois que la forme générale est déterminée, je commence à improviser. Je dois prendre en compte dans la technique, des surprises, des accidents et en général les torsions de destin."

Hervé Wahlen passe alors d’une pièce à l’autre puis revient à la première, le temps d’apprivoiser ces éléments imprévisibles et capricieux : « patience et optimisme » sont les alliés de l’artiste solitaire qui crée chaque année entre 20 et 25 œuvres.

 

Les formes constituées de feuilles de cuivre martelées sont ensuite patinées, partiellement dorées à la feuille et polies avec de la cire mais le résultat somptueux tient aussi à un procédé gardé secret par l’artiste.

Ces sculptures aux lignes arrondies et sensuelles s’inspirent pourtant le plus souvent de figures géométriques de base, auxquelles il aurait donné la chair pulpeuse d’un fruit entaillée ou découpée (ex. : Profil, 2013) car on peut souvent les ouvrir (ex. : Ouverture, 1999) et découvrir des formes surprenantes. Énigmatique aussi est leur position dans un équilibre dynamique (ex. : Sweet Line, 1998) défiant les lois de la gravité (dû à l’usage de roulements à billes) qui contribue aussi au mystère des œuvres, tout en symbolisant la nature de l’artiste qui dit être entre « [s]a sagesse et [s]a folie, [s]es rêves et la réalité ».

 

Les œuvres d’Hervé Wahlen font partie notamment des collections de Bill Gates aux États-Unis et du Fonds National d’Art Contemporain d’Île-de-France.

en lire plus >>

<< fermer

Expositions/Bibliographie

Banque Edmond de Rothschild, Genève, 1996

Salon « Pavillons », Jardin des Tuileries, Paris, 2001

Galerie B. Friedman, New York, 2003

Galerie Varnier, Paris, 2004

Galerie B. Friedman, New York, 2011

Art-Genève, 2013

Art-Élysée (galerie M. Giraud), Paris, 2014

en lire plus >>

<< fermer

Revue de presse

http://www.hervewahlen.com/sculptures.html
http://magasinsdeco.fr/les-sculptures-dherve-wahlen/
http://demainsdemaitres.lu/
https://issuu.com/ateliers.d.art.de.france/docs/issuu_119/5

en lire plus >>

<< fermer

Œuvres d'art de Hervé WAHLEN

351

look
VOIR L'ŒUVRE


like
SAUVEGARDER CETTE ŒUVRE FAIT PARTIE DE VOTRE SELECTION

Hervé-WAHLEN/lece
Hervé WAHLEN Lece, 2015 sculpture
35000
Prix à négocier
346

look
VOIR L'ŒUVRE


like
SAUVEGARDER CETTE ŒUVRE FAIT PARTIE DE VOTRE SELECTION

Hervé-WAHLEN/plant-i
Hervé WAHLEN Plant I, 2016 sculpture
22000
Prix à négocier