Georg-Tappert

Georg Tappert (1880-1957)



Biographie

Né à Berlin en 1880, Georg Tappert, fils de tailleur, passe son enfance dans un quartier dévolu à la mode et aux divertissements, de sorte qu’il côtoie très tôt le demi-monde. Il suit les traces de son père lorsque Max Liebermann, président de la Sécession de Berlin, repère en lui un véritable talent et favorise son entrée en 1901 à la Karlsruhe Akademie, spécialisée dans la peinture de paysage. En 1905, il revient à Berlin où la galerie Paul Cassirer organise sa première exposition personnelle ; mais dès 1906 il rejoint la colonie d’artistes de Worpswede qui, depuis 1889, recherche l’immersion dans la nature pour créer une nouvelle esthétique inspirée des impressionnistes et postimpressionnistes. Il y rencontre notamment Paula Modersohn-Becker qui aura une influence sur sa peinture, puis en 1907 décide de fonder sa propre école.

Vers la fin de 1909, il est de retour à Berlin où il continue d’enseigner, intégrant en 1912 la Königliche Kunstschule jusqu’à la guerre.

Ses œuvres ayant été refusées pour figurer à la XXe exposition de la Sécession, Georg Tappert participe à la fondation de la « Neue Sezession » en 1910 aux côtés de Max Pechstein notamment, puis après la guerre, à celle du Novembergruppe, mouvement intellectuel et artistique mais surtout politique dont le nom se réfère à la proclamation de la république de Weimar. Inquiété lors de la montée du nazisme, il finit en 1937 par perdre son poste de professeur et être taxé d’artiste dégénéré, de sorte que ses œuvres disparaissent de toutes les collections publiques d’Allemagne. Lorsque les bombes alliées détruisent son atelier berlinois en 1944, Georg Tappert décide d’arrêter la peinture mais dès 1945, les Forces d’Occupation vont le solliciter pour reconstruire le Collège des Beaux-Arts à Berlin. C’est là qu’il mourra en 1957.

Dès ses débuts, Tappert se fait l’héritier de Cézanne, Gauguin et des Fauves -dessin synthétique, couleurs vives et tranchées posées en aplat-, à l’instar des mouvements Die Brücke puis Der Blaue Reiter. Et bientôt aussi du norvégien Munch, pionnier de l’expressionnisme allemand, car il s’agit pour lui non seulement de mettre à mal les conventions mais aussi de charger l’art d’une critique sociale : il s’attache à peindre surtout la vie nocturne, privilégiant la représentation d’artistes sur scène et de spectateurs, ainsi que les portraits de femmes au café qu’il n’hésite pas à caricaturer ou de prostituées plus ou moins dévêtues, révélateurs de son acuité psychologique, de son ironie pour les unes, de son empathie pour les autres.

Une série de peintures des années 1910 sur le thème du spectacle illustrent son originalité : adoptant le parti de l’horreur du vide, il s’inspire de la géométrie cubiste pour créer des fonds abstraits -sur lesquels se détachent quelques éléments réels, comme les lampions in Variété-, qu’il sature de taches de couleurs intenses et contrastées, de même que ses personnages ; si le dessin général de leur forme est d’un réalisme simplifié, le contenu est traité comme le fond (ex. : La Chanteuse) ou en un modelé plus « classique » (ex. : Deux Danseuses à l’éventail).

L’art de Georg Tappert continuera de se développer dans des styles variés, oscillant entre réalisme, grotesque et fantaisie décorative. Il marque ainsi sa singularité parmi les Expressionnistes allemands, tout en revendiquant comme eux une liberté nouvelle et entière dans la démarche créatrice de l’artiste.

En 2003, est créée la Fondation Georg Tappert afin de mettre en valeur l’œuvre de l’artiste. Intégrée dans les musées du land Schleswig-Holstein, elle est implantée dans le château Gotthorf à Schleswig.

en lire plus >>

<< fermer

Expositions/Bibliographie

Gerhard Wietek, Georg Tappert, 1880-1957 : ein Wegbereiter der deutschen Moderne, 1980

Georg Tappert. Deutscher Expressionist, Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg (Allemagne), 21 juillet-23 octobre 2005 (texte de Gesa Bartholomeyczik)

Georg Tappert : Gerhard Wietek gewidmet, 2008

Georg Tappert : Frauen 1910-1933, August Macke Haus, Bonn (Allemagne), 30 mai-14 septembre 2008, Kunstmuseum, Bayreuth (Allemagne), 25 octobre 2008-1er février 2009

en lire plus >>

<< fermer

Revue de presse

en lire plus >>

<< fermer

Soyez le premier informé dès qu'une œuvre de Georg Tappert
entre au catalogue

Créer une alerte

Accédez aux
œuvres d'art de cet artiste à plus de 150 000 €
dans notre catalogue premium.