Auguste-Herbin

Auguste Herbin (1882-1960)



Biographie

« Ce qui est important pour le perfectionnement humain c'est précisément de rendre visible ce qui a été presque toujours invisible. C'est ce que propose l'artiste qui renonce à la représentation de l'objet et rien ne pourra plus distraire le spectateur de l'effort qu'il devra accomplir s'il désire comprendre les œuvres d'art pur. » (Auguste Herbin)

 

Le peintre français Auguste Herbin naît le 29 avril 1882 à Quiévy, près de la frontière belge, et passe sa jeunesse au Cateau-Cambrésis, ville du nord de la France qui vit aussi grandir Matisse. Fils de tisserands, il suit assidûment les cours de dessins industriels proposés par la municipalité où il apprend le dessin technique et à main levée. Grâce à une bourse, il étudie de 1898 à 1901 à l'École des Beaux-Arts de Lille dans la classe de Pharaon de Winter. Ses premières toiles assimilent les techniques postimpressionnistes et l'art minutieusement rendu et coloré des ciels et de l'eau de la Renaissance flamande.

 

Herbin s'installe à Paris fin 1901. Il s’intéresse d’emblée aux mouvements d’avant-garde. Dès 1905, le pinceau chargé de couleurs flamboyantes dessine directement sur la toile et pendant son séjour en Corse en 1907, Herbin développe une peinture digne du Fauvisme.

Cette même année, la rétrospective Cézanne au Salon d'automne est d'une importance majeure : les paysages peints au Cateau ou dans les environs entre 1908 et 1910 vont participer aux recherches cubistes tout en conservant une profonde originalité : Herbin cerne les formes d'un dessin beaucoup plus précis et géométrique et qui soumet la couleur au contour. Il conserve la violence et l'audace de la couleur vive, à la différence de ses voisins du Bateau-Lavoir, Picasso et Gris. Le sujet reste très lisible car il ne décompose pas les formes. Il les aplatit, les géométrise et les simplifie.

Sa renommée devient internationale : il expose deux fois à Berlin en 1912 et à l'Armory Show de New-York en 1913, entre Braque et Gleizes. Il est acheté par les collectionneurs Wilhem Uhde, Chtchoukine et Morosov. Cette même année 1913, il séjourne longuement à Céret en même temps que Picasso, Max Jacob et Juan Gris. Il y peint des œuvres majeures construites dans un registre de formes géométrisées dans lesquelles le sujet et la profondeur tendent à disparaître. Il les traite avec des touches de couleurs contrastées alternativement froides et chaudes.

 

La guerre est une période peu productive qu'Herbin passe à l'arrière du front à peindre des camouflages d'avion.

En 1917, il signe un contrat avec Léonce Rosenberg qui lui organisera dans sa galerie de l'Effort Moderne des expositions personnelles en 1918, 1921, 1922, 1924 et le fait participer aux expositions collectives. Comme tous les artistes de sa génération ayant vécu l'expérience du Cubisme, il s'agit pour Herbin d'en renouveler le vocabulaire mais aussi de tendre vers un art dans lequel interviennent des considérations idéologiques et sociales, un art qui soit l'expression des valeurs collectives de la modernité et qui permette une nouvelle utopie sociale (il s'inscrit au Parti communiste en 1920) : à partir de 1917, il aborde une phase géométrique non figurative qui ne cessera de se développer, hormis un bref retour au figuratif entre 1922 et 1925.

 

En 1929, Auguste Herbin devient cofondateur du "Salon des Surindépendants" et crée deux ans plus tard l’association d’artistes "Abstraction-Création", avec notamment l’aide de Vantongerloo qui préparera avec lui l’édition de l’almanach du groupe jusqu’en 1937.

 

Influencé par le Trecento italien dès 1938, Herbin invente dans les années 1940-1950 son « alphabet plastique » , exposé dans un livre-manifeste, « L ‘art non figuratif non objectif » (1949), qui donne à sa démarche picturale une dimension fortement spirituelle, où l’imagination n’a pas sa place : à l’instar du verbe divin à l’origine de la création, c’est un mot qui est le point de départ de l’image ; elle est ensuite élaborée selon une méthode de composition qui se fonde sur un répertoire de 26 couleurs, correspondant chacune à une lettre et à des formes géométriques (triangle, cercle, demi-cercle, quadrilatère), ainsi qu'à une sonorité. Par exemple, la lettre I est associée à un cercle et un triangle, à la couleur orange et à la note de musique ré.

Ce traité de peinture, qui s’appuie sur un système de correspondances souvent invoqué par les avant-gardes de la fin XIXe s.-début XXe s., deviendra l'une des références majeures de la peinture abstraite de cette époque.

 

Victime d’une hémiplégie en 1953, Herbin apprend à peindre de la main gauche. Il offre en 1956 un ensemble de vingt-quatre œuvres au musée du Cateau-Cambrésis, créé par Matisse lui-même en 1952. S'il meurt en 1960, sa renommée ne fera que croître à l’échelle internationale, comme en témoigne encore dans les années 2000 le succès de tapis réalisés d’après ses créations.

en lire plus >>

<< fermer

Expositions/Bibliographie

HERBIN Auguste, catalogue raisonné de l'œuvre peint : Geneviève CLAISSE, 1993

Herbin, La Réalité de la Peinture Non Objective, Galerie Denise René, Paris, mai-juin 1960

Auguste Herbin, L’art non figuratif non objectif, suivi de La réalité de la peinture non objective, 1949, rééd. 2012

en lire plus >>

<< fermer

Revue de presse

https://patrimoine.lesechos.fr/investissements-plaisir/marche-art/0211951911934-auguste-herbin-maitre-abstrait-sous-estime-2078060.php
http://www.musee-ceret.com/mam/artiste.php
http://www.mam-st-etienne.fr/index.php?rubrique=260&rsrc=1163&rec=%7C0%7C9%7C1
http://next.liberation.fr/culture/2013/01/02/auguste-herbin-du-fauvisme-a-l-abstrait_871279
https://www.tourisme-cambresis.fr/auguste-herbin
https://critiquedart.revues.org/8072
http://www.vanityfair.fr/culture/art/articles/les-confessions-des-beltracchi-par-olivier-bouchara-et-jeremie-maire/29476
http://museematisse.lenord.fr/fr/Pr%C3%A9sentationdescollections/CollectionHerbin/tabid/127/Default.aspx
 
https://www.tourisme-cambresis.fr/page-20530.html
https://fr.artmediaagency.com/58110/retrospective-dauguste-herbin-au-musee-matisse/
https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cMexoG/razKrj8

en lire plus >>

<< fermer

Soyez le premier informé dès qu'une œuvre de Auguste Herbin
entre au catalogue

Créer une alerte

Accédez aux
œuvres d'art de cet artiste à plus de 150 000 €
dans notre catalogue premium.

Vous pouvez être également intéressé par…

Hans Arp

359

look
VOIR L'ŒUVRE


like
SAUVEGARDER CETTE ŒUVRE FAIT PARTIE DE VOTRE SELECTION

Jean-Hélion/fille-accoudee
Jean Hélion Fille accoudée, 1948 papier
20000
Prix à négocier

1 œuvre est disponible
dans le
œuvres sont disponibles
dans le

catalogue premium

Piet Mondrian

359

look
VOIR L'ŒUVRE


like
SAUVEGARDER CETTE ŒUVRE FAIT PARTIE DE VOTRE SELECTION

Jean-Hélion/fille-accoudee
Jean Hélion Fille accoudée, 1948 papier
20000
Prix à négocier

1 œuvre est disponible
dans le
œuvres sont disponibles
dans le

catalogue premium

Jean Hélion

359

look
VOIR L'ŒUVRE


like
SAUVEGARDER CETTE ŒUVRE FAIT PARTIE DE VOTRE SELECTION

Jean-Hélion/fille-accoudee
Jean Hélion Fille accoudée, 1948 papier
20000
Prix à négocier